On fait quoi ce Week-end ?
Festival GéNéRiQ, Les Nuits de l'Alligator, Intime Festival...

La musique se marie à la déambulation cette semaine. Comme un virus joyeux et très contagieux, les musiques actuelles se baladent dans la région bourguignonne, du Grand-Est, dans les ruelles de Toulouse, mais aussi par petites touches, à Nancy, Vannes, Lorient, Annecy avec une poignée de concerts par soir dans des ambiances des plus chaleureuses. Et pour se réchauffer le corps au coin des notes, l'Intime Festival ouvre ses portes aux marmottes mélomanes qui n'ont pas peur de se plonger dans la diagonale du vide pour se perdre à Saint-Avertin. 

Festival GéNéRiQ 

Les nombreux concerts que propose le festival GéNéRiQ sont disséminés un peu partout dans le territoire bourguignon et grand-estois. Pas de thématique particulière pour chaque ville. Seul mot d'ordre : éclectisme et curiosité. Le festival fait confiance à son public, aux oreilles averties ou dégourdies pour savoir se perdre dans sa ville de prédilection et faire confiance aux programmateurs qui ont trié sur le volet les artistes qui s'y produiront. D'ailleurs parmi les hommes de l'ombre à l'origine de ce tumulte musical on retrouve les organisateurs des Eurocks, de La Vapeur à Dijon, ou de La Rodia à Besançon puisque GéNéRiQ est une aventure collaborative. Ainsi on pourra voir aux alentours de Belfort, l'électrique Di#se, P.r2b pour un concert déjà complet mais qui mérite de passer par vos oreilles, Alcest pour l'unique soirée metal du festival. Mais aussi Inspector Cluzo pour un concert profane dans l'église Saint-Jean à Audincourt qui démangeait toute l'équipe du festival et qui, pour la première fois, va se réaliser. A leurs côtés sur l'affiche, le groupe né de hasards consécutifs Bandit Bandit, le duo de Videoclub, l'ex-leader de Her Victor Solf, la pop urbaine de Tessæ, et beaucoup d'autres. Beaucoup seront aussi à retrouver à Besançon, avec Yseult, la révolte humeur Malcom X de Ho99o9 et Manu le Malin, le même soir à La Rodia, pour une boucherie en bonne et due forme. De la même manière ils seront aussi à Dijon avec Sally, Sahra Halgan et Carotte  Quantique et sa musique légumineuse. 

Au programme : Squid, Jok'Air, N'to, Alcest, 404n Atoem, Bandit Bandit, Bégayer, Birds In Row, Carotte Quantique, Cheap House, Dan Deacon, Di#se, Akko Azgoat b2b Pedro Perez, Fabzeu, Geysir, HO99O9, Jardin, Kaelan Mikla, Kelly Finnigan & The Atonements, Kit Sebastian, Manu Le Malin x Oyé, MArlène Bretzel, Mezerg, Mikal Cronin, Mixture, Moonshine, Mottron, Obertonstruktur Der Kaulquappe, Odisy, Otist Riddim, Otoboke Beaver, P.R2B, Papatef, Popof, Sahra Halgan, Sally, Shannon Lay, Stuffed Foxes, Tessae, The Inspector Cluzo, Victor Solf, Videoclub, Vurro, Warmduscher, Working Men's Club, Yseult

Quand ? Du 6 au 9 février 2020

Où ? Besançon, Autechaux, Montbéliard, Audincourt, Belfort, Besançon, Dijon, Mulhouse, Dannemarie sur Crête, Etupes, 

Combien ? Sur les 45 concerts, la moitié sont gartuits, les autres varient entre 5 et 25€. Des pass ville sont disponibles, le pass Dijon est à 35€. 

Les Nuits de l'Alligator

Un autre festival itinérant démarre cette semaine, à partir du 5 février : la tournée des Nuits de l'Alligator sillonera la France d'Amiens jusqu'à Annecy, en passant par Clermont-Ferrand et Rouen. Le festival né dans la petite salle de La Maroquinerie un soir froid d'hiver a bien grandi. Cette année c'est 11 salles qui accueillent les artistes et il ne fait plus froid en février (une bonne et une mauvais nouvelle se cache dans cette phrase). On y verra The Mystery Lights, un groupe garage psyché qui a le chic pour donner à leurs morceaux un air de classique indémodable, dont le dernier album Too Much tension ! est sorti en mai dernier. Ils seront à Paris, à Rouen, à Clermont, à Nancy, à Vannes, accompagnés de Rod Hamdallah et King Biscuit qui a sous le coude un nouvel album Hammer It! made in England . De la même manière c'est la triplette King's Khan Louder Than Death, Gliz, et Daddy Long Legs qui enchainera les dates à La Rochelle, Nantes, Rouen, et Paris. 

Au programme : King Biscuit, Rod Hamdallah, The Mystery Lights, Gliz, Daddy Long Legs, King Khan's Louder Than Death, Bernard Adamus, Kelly Finnigan  

Quand ? Du 5 au 16 février 2020 

Où ? Itinérant (Amiens, La Rochelle, Nantes, Rouen, Paris, Vannes, Lorient, Clermont-Ferrand, Nancy, Orléans, Annecy)

Combien ? Entre 12 et 22€

Intime Festival

Dans la salle du Nouvel Atrium, l'Intime Festival vient prendre sous son aile tous ses festivaliers comme pour les consoler de cette période qu'on préfèrerait sauter tous les ans. Intime, pour intimiste comme la salle, l'ambiance, la proximité. Mais intime aussi dans le choix des artistes, qui nous touchent dans leur sincérité. On y verra Jim Ballon pour des voyages de transe apaisée, mais aussi l'hawaïen Troy Von Balthazar, qui depuis 2016, délivre des albums entre chiens et loups, de nuits qui se couchent et de soleils qui se lèvent dans des chuchotements. Des berceuses il y en aura beaucoup, pas pour s'endormir mais pour retrouver de la douceur. Avec Malik Djoudi, l'ambiance sera aux ballades électroniques, et Strawberry Seas devraient continuer de faire revivre les années 80 qui ont grandi sous l'étoile The Pixies avec leur premier album. Zoé Colotis, la chanteuse de Caravan Palace trouve une place pour un concert en solo au milieu de Sansévérino et Electro Deluxe qui mélange électro et jazz et qui devraient commencer à vous donner envie de sortir de votre terrier pour entamer (mieux vaut tard que jamais) cette nouvelle année. 

Au programme : Sanséverino, Jim Ballon, Troy Von Balthazar, Malik Djoudi, Strawberry Seas, Electro Deluxe, Zoé Colotis

Quand ? Du 6 au 8 février 2020

Où ? Saint-Avertin (37)

Combien ? Entre 12 et 24 €. Le pass pour l'intégralité des concerts est à 60€ en tarifs plein. 

Mais aussi : 

Depuis une semaine et jusqu'au 8 février, Toulouse se meut aux rythmes de moults groupes qui se sont glissés dans ses artères, et pour cause : le festival Détour de Chant n'est pas terminé ! Méfiez-vous, vous n'êtes pas à l'abri de tomber sur Les Fils du Facteur, Simon Amilhaud, Sly Johnson et son compagnon de tournée Boris Vian, ou encore Ma Pauvre Lucette alors que vous espériez simplement noyer votre journée dans une ambrée. « Précieuse et intimiste », c’est le sous-titre de cette collection Hiver du festival les Z'éclectiques. Les artistes, en apparence inconnus, peuvent être bien surprenants. Deux soirées sont programmées : une première, au Chabada à Angers, rock/folk avec celui qu’on compare à Lou Reed : Kevin Morby. Night Shop et San Carol seront ses premières parties, on peut faire confiance aux programmateurs pour que ce soit aussi délicieux que le dernier album de l’américain « Oh My God ! ». Une deuxième, à Jardin de Verre à Cholet, une soirée rap entre ballade et troll avec 54 et Maxenss s’en suivra. Des ateliers animés par les deux membres de 54 sont proposés pour discuter des clips de rap au long du festival. Alors pour cette édition hivernale : venez récolter plein de flocons ! Et enfin, last but not least, le World Trance Winter fête sa dernière édition ce samedi 8 février 2020. On se morfondra plus tard, pour l'instant l'heure est à la fête avec Billx, Gonzi, Egorythmia, ou encore Blastoyz

Crédit photo : Arnooo // Facebook Festival GéNéRiQ