Nos tops
Top 8 des accessoires tendances aux Vieilles Charrues

Toi aussi tu veux être swag aux Charrues pour 2015 ? Tous les ans, les festivaliers redoublent d'inventivité pour lier l'utile au look d'enfer. Voici notre top 8 des objets tendances indispensables du plus grand festival de France.

1 / Le bandana style

L’accessoire à la mode qu’il ne fallait pas rater, c’était le bandana bleu turquoise qu’une majorité des festivaliers portaient. « Où est-ce que tu l’as eu ? J’en veux un moi aussi ! » Pour tous les jaloux, il fallait se diriger vers l’espace commercial du camping pour obtenir ce morceau de tissu. A porter sur la tête, la jambe, le bras, en avoir un, deux ou plusieurs, chacun l’utilisait selon son style. Très pratique pour éviter les coups de soleil.

2 / Le ballon Minion 

Les minions du film d’animation Moi moche et méchant étaient au rendez vous des Charrues cette année. Entre moyen de se retrouver et mascotte, ces ballons de baudruche ont connu un franc succès : ils étaient les mieux placés à tous les concerts. De vrais fêtards ceux la ! Mais eux aussi ont le droit de rêver à d’autres choses que d’être accroché aux poignets des gens : « Libérez les minions! Libérez les minions! » scandaient le public avant un concert. Ainsi s’envolèrent ces petits être vers d'autres aventures ... 

3 / Le drapeau breton homemade

Les Charrues, c’est avant tout la Bretagne. Et la Bretagne, c’est avant tout son drapeau breton. La plupart des festivaliers arboraient le classique, brodé dans les plaines armoricaines. Mais comme tous les ans, c’est le drapeau string aux couleurs de la région qui se distinguait du reste. Autant artistes que coquins ces bretons !

4 / Le déguisement entre amis

Venir aux Vieilles Charrues, c’est venir déguiser. Le thème de 2014 était « héroïque fantaisie » : on a croisé beaucoup de fées, et autres être étranges. Mais le swag est d’arriver en tribu avec le même déguisement. C’est le cas de ces étudiants de Brest arrivé tous en Croco. Un moyen super efficace pour se retrouver dans ce grand marécage. L’année dernière, ils étaient en pingouins. Quel sera leur animal de ralliement l’année prochaine ? Suspens …

5 / Le pichet pour boire sa bière

Vingt-cinq centilitres pour une bière ? Trop peu pour un festivalier des Charrues ! Vu que la pinte n’était pas dispo, on passait au modèle supérieur : le pichet d’1,5 litres ! Accroché à votre ceinture ou à brandir dans les airs pour arroser vos voisins, il sert surtout à éviter les milliards d’allers-retours à la buvette. A partager entre amis. 

6 / Le fameux jeu de palets breton

Ici, on ne lance pas des boules, mais des palets ! En traversant le camping, on voit ce jeux de tous les côtés.  Le but est d’en mettre le plus possible sur une planche en bois. En attendant les premiers concerts une bière en main, n’est ce pas la classe totale ? Certes légèrement encombrant à transporter à travers le camping, il permet aux festivaliers d'apprendre à se connaître autour d’une partie endiablée. 

7 / Le tabouret pour enfant, mais pas seulement

Si toi aussi tu es trop petite pour voir quoi que ce soit, même les écrans, et que tu n’as pas les épaules d’un homme pour surplomber la foule, alors apporte ton tabouret. Vingt centimètres ça peut changer une vie. Pratique sympa, coloré et pliable pour mettre dans son sac, ne vous fatiguez plus à vous mettre sur la pointe des pieds ! Sans doute un peu compliqué de rester stable au milieu d’un pogo. 

8 / Un programme toujours sur soi

En festival, on passe son temps à se demander à quelle heure passe tel ou tel groupe. Problème résolu ! On sort son plus beau feutre pour écrire sur le dos de son copain les concerts à venir. Merci jeune homme de nous éviter de ressortir toutes les cinq minutes le programme, déjà bien amoché dans nos poches. La prochaine fois rajoute le nom des scènes et le temps d’attente au bar.

Un article de Victoria Le Guern et Morgan Canda
Photos : Manon Lanjouère-Chareton

Vous aimerez aussi le report' de cette année : l'épique Odyssée bretonne et le diapo des Charrues