Zoom sur
6 artistes à découvrir impérativement aux 25 ans du festival Le Chien à Plumes

La 25° édition du festival Le Chien à Plumes se lance dans un peu plus d'une semaine avec, comme toujours, une programmation qui devrait séduire le plus grand nombre et navigant entre chanson, rap, rock, world music, électro, jazz, soul et bien d'autres genres, entre têtes d'affiche et stars de demain. 

Avec 15000 spectateurs accueillis sur le site en 2022, le Chien à Plumes se targue d'être le plus petit des grands festivals et défend de tous ses moyens son aspect "à taille humaine". Et cet équiibre est parfaitement illustré sur son affiche qui mélange subtilement les grands noms, comme Selah Sue, La Femme, Mass Hysteria, Petit Biscuit ou encore Lorenzo et Meute, et de superbes découvertes, françaises comme internationales, dont l'originalité et la fougue ne sauront que vous scotcher. On a choisi 6 concerts à ne louper sous aucun pretexte sur le festival pour avoir des paillettes plein les oreilles. 

1. Makoto San : la techno-nature qui t'emporte au bout du monde

Projet crée juste avant le confinement, Makoto San c'est quatre marseillais qui arborent des masques d’escrime et qui se transforment en artificiers bamboutiers pour inventer une techno organique, singulière et percutante mêlant tradition et modernité. Inspirés par la mythologie japonaise, ils mélangent à leur intrumentarium en bambou des percussions asiatiques, comme les taikos japonais, l'anklung balinais, le gender indonésien... Et c'est en live que cette expérimentation prend tout son sens avec un show hypnotique qui passe des cérémonies de percussions japonaises au lâché-prise d'un club berlinois. C'est un voyage totalement mystique, transcendantal et spectaculaire que vous allez expérimenter le samedi 5 août sur la scène Ponpon

2. Loharano : l'onde de choc malgache

Originaire de Antananarivo, la capitale malgache, le nom du groupe LohArano signifie “La source". Un mélange délicieux de heavy metal, de rythmes typiques de Madagascar, (tsapiky, salegy...) et de textes engagés. Le trio est composé de Mahalia, une charismatique leadeuse au chant et à la guitare, du bassiste, Mika, qui ajoute du groove, jazz et funk au cocktail et de Natiana, le batteur, au flow trépidant. Ils ont déjà fait sensation aux Trans Musicales de Rennes et ont durablement marqué les esprits par une prestation survoltée. Ils nous donnent rendez-vous le samedi 5 août sur la scène Ponpon. Sans faute. 

3.  Datcha Mandala : les riffs des 70's prendront possession de toi 

« Une recherche sans fin de l’équilibre entre le Matériel et le Spirituel. » - voici la signification du nom du trio bordelais qui envoie sur scène un puissant rock psychédélique tantôt blues, tantôt heavy, avec des guitares surpuissantes et électrisantes, des voix transcendantes et une énergie sans pareille. Depuis ses débuts en 2009, le groupe s'est largement entraîné aux lives en France comme à l'international jusqu'à faire la première partie des Insus (ex-Téléphone) au Stade de France en 2017. Et la semaine prochaine, c'est vous qu'il vont faire pogoter en Haute-Marne !

4. Opal Ocean : la guitare acoustique comme vous ne l'avez jamais entendue

Duo instrumental survolté, le groupe Opal Ocean est formé par le néo-zélandais Nadav Tabak et le néo-calédonien Alex Champ, et commence sa carrière dans les rues d'Australie avant de gagner du succès et de la visibilité sur les réseaux sociaux. Leurs guitares acoustiques associent les techniques traditionnelles du Flamenco avec celles du rock pour générer un style qui leur est propre et très particulier. Depuis l'ère des rues de Melbourne, le groupe a fait le tour du monde avec sa musique et a enchanté le public de festivals prestigieux comme le Montreux Jazz Festival, Gurten Festival ou encore Earth Garden Festival. A vous l'honneur le dimanche 6 août sur la scène Ponpon. 

5. No Terror in the Bang : les montagnes russes du metal normand

Jeune groupe de metal cinématographique à chant féminin né à Rouen en 2019. Le nom du groupe fait référence à une phrase d'Alfred Hitchcock, évoquant le calme avant la tempête et la tension de ses films, tout comme les chansons du groupe qui racontent des histoires comme dans un film, et oscillent comme un oxymore entre rêves et cauchemars, allant d'un metal contemplatif, mélancolique à des passages turbulents et frénétiques. Préparez vos meilleures chaussures, ça va manger de la poussière dans le moshpit le vendredi 4 août !

6. Lass : faites-vous ensorceller par une voix unique

Formé dans les sound-systems de Dakar, Lass réconcilie l'héritage séculaire des grands chanteurs africains, des nouveaux chanteurs d’afropop et le style fulgurant des rappeurs urbains. Sa voix d’une élégance rare, émouvante, sensuelle et surtout reconnaissable entre milles marque forcément les esprits et ses sonorités hip-hop, électro, soul ou pop nous propulsent de manière incontrolable sur la piste de danse. Le trentenaire a déjà fait les premières parties de Fatoumata Diawara et de Roberto Fonseca à la salle Pleyel, entre autres. On le retrouve pour notre part le dimanche 6 août sur la scène Ponpon au Chien à Plumes. 

Le Festival Chien à Plumes se tiendra les 4, 5 et 6 août 2023, à Langres, sur le Lac De Villegusien (52). 

Crédit photo : Christian Pitot