Nos tops
Top 10 des lives Glastonbury à ne pas rater depuis ton canapé

Bien plus qu’un festival, c’est presque une ville d’artistes qui chaque année anime Glastonbury en Angleterre. Et voilà maintenant chaque année que la BBC diffuse en live ces concerts. D’énormes têtes d’affiches comme Katy Perry, Metronomy ou Alt-J seront "on air" ce week-end. On a sélectionné pour vous 10 lives à ne pas rater et qui vous feront même lâcher vos potes en pleine soirée.

Alors on met de côté nos querelles avec les voisins britanniques, on allume sa télé, son ordinateur ou sa tablette pour suivre la BBC et on savoure ce top 10 !

The xx – Vendredi 23 juin, 20h30, Pyramid Stage

Arrêtez de les réduire à la BO de Project X, The x cxe n’est pas que ça ! Le groupe de rock britannique aux sonorités épurées est aujourd’hui dans une toute autre dimension à tel point qu’ils ont rempli deux soirs de suite le Zénith de Paris en Février 2017. Ils le doivent en partie à leur virage musical et leur dernier album I See You, bien plus groovy et qui touche plus de monde. Leurs lives sont une escalade musicale, à la fois dansants, sombres et mélancoliques avant de se lâcher en toute fin avec leur public. A vivre pendant l'apéro de fin de semaine, à 20h30.

Lorde – Vendredi 23 juin, 21h45, The Other Stage

Ella Yelich-O'Connor ne vous dit sans doute rien mais lorsqu'on annonce Lorde, vous visualisez tout de suite l'artiste Néo-Zélandaise. Signée par Universal à seulement 12 ans, l'artiste a du  haut de ses 20 ans déjà cotoyé de grands noms comme Kanye West ou King of Leon et ne cesse de prendre de l'ampleur. S'avouant réservée dans sa vie privée, c'est une Lorde transcendée que l'on rencontre sur scène qui nous balance de la pop sous toutes ses formes : indie, électro ou aux sonorités hip-hop pour une foule qui reprend en choeur ses paroles. Et la BBC nous régale en la diffusant dès vendredi. De quoi se remettre de cette semaine minable que vous avez passé.

Clean Bandit –Vendredi 23 juin, 22h00 – John Peel Stage

Marier musique classique et électronique c'est possible. Le groupe britannique Clean Bandit le maîtrise parfaitement et compte bien nous le montrer àe Glastonburry. Alors ils ne pourront pas amener tout leur univers visuel avec eux sur scène, mais en attendant, ce qu'ils appellent "leur musique de chambre électronique" s'apprête à faire bouger la tienne et aussi des milliers de personnes en plein air. Vendredi 22 heures, c'est le moment de les découvrir à travers des sons autres que leur célèbre Rather Be.

Radiohead – Vendredi 23 juin, 22h30 – Pyramid Stage

Ils ont lancé une petite bombe dans l’industrie musicale en annonçant la réédition de Ok Computer pour les 20 ans de l’album. Le légendaire groupe de rock britannique Radiohead sera présent pour animer toute l'Angleterre.  Diffusant un premier morceau, I Promise il y a deux semaines et le jouant pour la première fois en live le 7 juin dernier, ce show est peut-être l'occasion inéspérée  de découvrir d’autres sons inédits pendant le festival ! Et même sans surprise, c'est avant tout le moment de tranquillement lancer sa soirée du vendredi en musique, à 22h30, avant de bastonner toute la nuit.

The Avalanches – Samedi 24 juin, 20h00 – West Holts

Hip hop et éléctro australienne avec The Avalanches pour lancer son samedi soir. Au menu, une utilisation intensive de samples puisqu'il y en avait déjà plus de 900 pour leur premier disque Since I Left You dans les années 2000. Mais l'effervescence autour de leur retour en 2016 et de leur nouvel album a eu raison de nous. On ne peut manquer ce live qui s'apprête à faire bouger toute une foule sur une électro hip-hop joyeuse. On bloque son samedi 20 heures.

Solange – Samedi 24 juin, 21h30 – West Holts

Ce n'est pas le temps du reposer pour Solange. Après avoir enflammé We Love Green, la petite soeur de Beyoncé s'attaque à Glasto. Au programme, rien à voir avec sa grande soeur : l'artiste au look bohème chic et sa coupe afro s'apprête à nous transporter avec ses chansons, à la fois belles et pleine de rage,  évoquant le rêve et l'émancipation. L'artiste se veut simple et proche de sa communauté et traduit tout dans ses lives.

Foo Fighters – Samedi 24 juin, 22h45 – Pyramid Stage

Le rock'n roll hall of fame est représenté avec Foo Fighters. Le mythique groupe américain formé après la tragique dissolution de Nirvana est absolument bouillant en live. Qu'on aime le rock ou pas, on ne peut que machinalement bouger pendant leur show. Leur transe est contagieuse et se propage dans tout le corps, même derrière votre écran. Raison suffisante pour le glisser dans ce top en plus de voir le génialissime Dave Grohl, certainement l'un des hommes les plus cools du monde. L'injection rock, c'est samedi à 22h45.

Shaggy – Dimanche 25 juin, 18h15 – West Holts

Dans cette fraîcheur britannique, on n’a pas oublié l’homme et ses clips caliente, prêt à apporter toute la chaleur jamaïcaine et ses tubes qui sentent bon l’été. Shaggy et ses incontournables Boombastic, Hey Sexy Lady ou It Wasn’t Me animeront votre dimanche qui s'annonçait morose, affalé sur le canapé. De quoi lever les bras, même seul avec son chat et accompagner le public anglais dans cette folie, en fin d'après-midi à 18h15.

Ed Sheeran – Dimanche 25 juin, 22h45 – Pyramid Stage

Avec son milliard de vues sur Shape of You en moins de 4 mois, on pourrait penser qu’Ed Sheeran est un artiste avec une communauté de 10 longues années de tournée. Et non, c’est bien cette année qu’il s’est distingué avec cet énorme buzz et qu’il ne cesse de faire parler de lui à présent. Notre rouquin de l’année sera donc bien présent à Glastonbury et sera diffusé en live sur la chaîne anglaise. A ne pas rater pour confirmer ce début 2017 tonitruant.

Jamie Cullum – Dimanche 25 juin, 13h45 – Pyramid Stage

Ne le jugez pas à son mètre cinquante. Jamie Cullum est une pile électrique sur scène, martyrisant parfois son piano en faisant le show dessus. Ses sons puisants à la fois dans le rock, le jazz et le hip-hop viendront vous détendre et briser cette molle routine du dimanche après-midi. Il a l'habitude des lives et le goût de l'improvisation et des reprises comme en témoigne sa version de Thriller de Michael Jackson au festival de Glastonburry en 2009. Une valeure sûre qui change de toute cette pop et électro qu'on nous balance et qui fait du bien. En voilà une raison de plus d'échapper au repas dominical avec ses beaux-parents.