On fait quoi ce Week-end ?
Bordeaux Rock, Bise Festival, Au Fil des Voix...

Les festivals du weekend s'étirent sur la semaine ce mois-ci. On retrouve encore le festival Sons d'Hiver qui continue sa cavale en Val de Marne, mais aussi du rock sur la coté Atlantique, à Bain-de-Bretagne et à Bordeaux. En région parisienne on pourra faire le tour du monde au 360 Paris Music Factory pour le festival Au Fil des Voix, et se retrouver dans les rues de Saint-Ouen pour se féliciter de ne pas baisser les bras pour l'édition nomade du festival MOFO. Enfin, le Bise Festival, qui se tient les 21 et 22 janvier, sera le lieu majeur de défrichage musical de ce mois de janvier. 

Bordeaux Rock 

Bordeaux va trembler au rythme du rock cette semaine et le festival ne compte pas se limiter aux initiés. En premier lieu, on pose les bases avec une conférence sur le post-punk et la new wave ainsi que la projection d'un documentaire sur le groupe mythique de cette génération : Joy Division. Une fois que le rappel historico-culturel sera fait on pourra embrayer le jeudi 23 sur une tournée des bars du centre-ville de Bordeaux pour y découvrir les talents régionaux de la scène rock et ses déclinaisons. Avec des noms qui attisent la curiosité comme Yoko ? Oh No, Pyramid Kiwi, Drunk Meat ou Torpedo Twister, on prendra le pari, à 5€ le ticket pour tous les concerts, d'écumer les rues bordelaises pour y trouver deux bonnes productions locales : du vin et du rock. Attention toutefois à ne pas multiplier le nombre de verres par le nombre de musiciens par scène si vous dépassez deux concerts consécutifs auxquels cas vous aurez du mal à effectuer des headbangs et autres mouvements nécessitant d'être dans les temps pour être admirés par ses pairs. Le vendredi et le samedi se tiendront des concerts à la salle des fêtes Grand Parc avec des groupes internationaux comme Nitzer Ebb, Rendez-Vous ou Succhiamo. Le dernier jour s'ouvre aussi aux musiques électroniques et synthétiques à la bibliothèque Mériadeck, ainsi qu'aux DJ set sur l'Iboat Club. 

Au programme : Non Si Più, Yoko ? Oh No, Nasty Joe, Patrick Scarzello & Unlimited Combo, Paul Félix (Gamine), Oh Hank, Sucky Dogs, Torpedo Twister, Beißpony, Drunk Meat, Noirset, Insomni Club, Wonkey, Thomas Mcfly, Garce, Stoner Bud's, Wolfjuice, Pyramid Kiwi, Judith Judah, Desdemona, Heartbeeps, Roseland, Nitzer Ebb, Frustration, Succhiamo, Arthur Über Alles, Hørd, Volcan, Ride, Rendez-Vous, Cosmopaark, Romare dj set, Demuja dj set, Neida dj set. 

Quand ? 22 au 25 janvier 2020

Où ? Bordeaux (33)

Combien ? 5€ le pass pour le vendredi 23 janvier. La soirée du vendredi à la salle des fêtes est à 23€, celle du samedi est à 25€. 

Bise Festival 

Le BISE festival, c'est la face B du BIS, Biennale Internationale du Spectacle. Si l'évènement culturel se tient le 22 et 23 janvier, sa face pratique, sonore, artistique et défricheuse, elle, investit le Stereolux du 21 au 22. Avec à sa tête l'association VADYM, qui regroupe plusieurs acteurs de l'industrie musicale, le festival vise la découverte pour contenter son public composé à la fois de particuliers et de professionnels. Ainsi on pourra y voir quelques artistes qui font déjà des vaguelettes sur la scène musicale. C'est le cas de Sally dont le premier E.P PYAAR est sorti mi-janvier, un baptême hindi qui signifie "Amour" pour rendre hommage à ses origines. Ses passages remarqués au studio Colors puis au Planète Rap de Lord Esperanza laisse sa voix au timbre très particulier s'incruster chaque fois un peu plus dans le paysage contemporain. De la même manière le duo Atoem est en plein envol depuis leur live aux Transmusicales en 2018, ainsi que Di#se dont la fougue et le charisme peinent à laisser ses auditeurs indifférents. Le festival ne se cantonne pas aux artistes français, on trouve aussi le groupe indie des littuaniens Carnival Youth qui emprunte aux british la langue et l'humour. Visages d'anges et ras-du-cou clouté, It's Sunday présente sa musique garage entre introverti et extraverti, diction flegmatique et instrumentale qui galope, années 90 et Blade Runner. Avec des formats courts, que le festival appelle "showcase", ce sera l'occasion d'avoir des coups de foudre à la pelle. 

Au programme : Atoem, Bigger, Carnival Youth, Di#se, Degree, Global Network, It's Sunday, Jaïa Rose, Josephine, Julien Granel, Lenparrot, Mauvais Oeil, Morgane Imbeaud, Octave Noire, Philemone, Sally, The Pier, Sara Zinger, Theophile

Quand ? Du 21 au 22 janvier 2020

Où ? Nantes (44)

Combien ? Les places en ligne sont épuisées. 

Festival au Fil des Voix

Pour sa 13e édition, le festival au Fil des Voix, décide de se laisser guider à l'aveugle par ses artistes, faisant confiance à leur créativité pour que le partage culturel se passe dans la plus grande liberté. La soirée d'ouvertuse s'est déroulée à la Cigale sous le signe du fado avec la diva Mísia et le chérubin António Zambujo. Pour la suite on s'installera conformablement dans les sièges du 360 Paris Music Factory, dans le 18e pour profiter d'un voyage sans frontières. On passera de la chanson réaliste français de Caravane Namasté, qui n'a de français que la langue puisque leur musique elle, sent la roulotte, puis on poursuivra la route avec Tikoubaouine, qui chante le nomadisme en targui pour conjurer le sort et rappeler à l'ordre de l'honnêteté, d'où le titre de leur dernier album Ahaney. Après un détour à La Havane avec ¿Who's the Cuban ?, on s'arrête non loin, en Martinique pour se plonger dans l'univers de Philo et Les Voix du Tambour qui synchrétise les Caraïbes dans un mélange de bèlè, de gwoka, et de contes créoles. Vous vous souvenez du kuduro ? Celui qu'on vous a servi jusqu'ici avec Lucenzo, Don Omar et autre X-Man, c'est une version fastfood de cette musique d'origine angolaise. Alors on vous propose de passer au modèle gastronomique avec la douce Pongo qui en donne une version moderne épicée à la tribale pop et aux influences portugaises. Plus de genres pour ces artistes, seulement des voix qui n'ont de frontière que le mur du son. 

Au programme : António Zambujo, Mísia, Caravane Namasté, Tikoubaouine, Macha Gharibian Trio, ¿Who's the Cuban ?, Manou Gallo, Free River, Mariola Membrives, Lina_ Paül Refree, Luis De La Carrasca, Philo Et Les Voix du Tambour, David Walters, M'Toro Chamou, Conti Bilong, Qalam & Adil Smaali, Kanazoé Orkestra, Nicola Són, Paul Lay Trio, Pongo, Daara J Family

Quand ? du 21 au 6 février 2020

Où ? Paris (75)

Combien ? Le pass découverte 3 concerts est à 49€. Les concerts à l'unité oscillent entre 9 et 20€. 

Mais aussi 

Le festival itinérant Sons d'hiver n'est pas encore prêt d'arrêter sa course. On vous en a parlé la semaine dernière et il continue de quadriller le périmètre en région Val-de-Marne pour vous présenter des concerts de jazz post-modernistes. Par exemple, l'association les trois rêveurs Courtois / Erdmann / Fincker se produiront au Théâtre de Choisy-le-Roi, le 23, jour de la sortie de leur nouvel album Love of Life : du saxophone, du violoncelle et des histoires mais sans les mots, uniquement des brouillards sonores pour raconter nos grands auteurs. Aussi le soirée Turkish Psychedelica Night arrive à grand pas avec ses deux groupes Elektro Hafiz et Baba Zula ft. Mad Professor dans le 14e arrondissement de Paris. Toujours aux alentours de la capitale, le collectif Mains d'Oeuvres vient s'emparer de la rue pour une édition revancharde du festival MOFO. Du 23 au 25 janvier le festival déambulera dans les rues de Saint-Ouen, Rue des Rosiers d'abord chez leurs anciens voisins-copains, puis au restaurant Le Sultan, et enfin à La Station Gare des Mines pour y hisser fièrement concerts, live, dj set, performances et surtout irrévérence, toujours avec ce mot d'ordre "Rira bien qui rira le dernier". Chez nos amis bretons, la fête s'installe avec le festival du Schmoul du 24 au 25 avec cornes et vestes en jean. Les groupes MNNQNS, Lysistrata, It It Anita, ou encore Bandit Bandit qui vont déplacer la Bretagne sous l'équateur. Et enfin, entre deux tires-fesses et une fondue, le festival Snowbeats propose de pimper ton séjour au ski à Val-Thorens avec des concerts au Malaysia de 47ter, Kid Noize ou DJ Furax ainsi que des activités tout au long de ta journée, "les après-ski", à ne pas confondre avec ces chaussures anti-apesanteur qu'on te conseille vivement d'enlever pour danser... 

Crédit photo : Olivier Seguin