Nos tops
5 conseils pour entrer gratuitement en festival

Nombreux sont ceux qui ont essayé de frauder soirées et festivals. Malheureusement, la plupart de ces soldats au courage et à la foi inextinguible ont péri sur le champ de bataille.

Chez Tous les Festivals, on a appris de nos confrères morts au combat : on vous a donc compilé les meilleures moyens, plus ou moins légaux, de vous faufiler à l'intérieur de votre festival préféré sans dépenser un centime. Attention toutefois, on ne garantit aucune réussite et on ne prend pas la responsabilité pour les dommages causés.

5. Ramper dans le pipeline de bière

Certes, on ne peut pas le faire partout et c'est bien pour cela que ce n'est que la cinquième meilleure façon de mener à bien votre plan machiavélique. En tout cas, le Wacken Open Air en Allemagne avait fait construire 7 km de tuyaux pour acheminer sa bière en 2017. On retrouve bien ici la signature teutone, de la bière et une ingénierie savante. Il est donc temps de mêler l'utile à l'agréable : entrer complètement raide en nageant dans l'excellente bière du festival, et tout cela pour un coût minimal.

4. Se planquer dans un des camions de livraison

Classique, peu original mais efficace, les amateurs de films d'espionnage connaissent. Attendez qu'un camion s'approche du festival, faufilez-vous derrière lui, ouvrez la porte grâce à vos talents de crocheteur et attendez. Ceci est d'autant plus facile que les livreurs ont tendance à ne jamais regarder dans leurs rétroviseurs. Et pour ceux qui ne posséderaient pas de talent de passe-muraille, vous pouvez toujours vous accrocher sous le châssis du camion. C'est un poil plus dangereux, mais tellement plus intense. On s'y croirait presque !

3. Déconcentrer les vigiles en leur parlant de politique

Oui oui, testé et approuvé pour faire entrer dans un bar bien connu des Lyonnais un ami un peu tête en l'air, qui avait oublié sa carte d'identité. C'est très simple : expliquez-lui ce qu'est la relocalisation de l'économie ou parlez-lui de la situation du Venezuela ou des Ouïghours, avec les termes les plus complexes possibles pour l'obliger à rester extrêmement concentré pendant votre discours farfelu. N'hésitez-pas à mettre coeur et passion dans votre discours, c'est une importante valeur ajoutée ! Pendant ce temps, vos potes se faufilent discrètement dans son dos, et ce dans le plus grand des calmes (côtisez-vous pour la place de celui qui doit parler).

2. Faites-vous passer pour l'un des artistes du festival

Les programmateurs des festivals ne se souviennent pas toujours des visages des artistes qu'ils ont booké, il faut le savoir. Ce pari est risqué, mais il peut vous offrir un petit tour dans les coulisses, où vous aurez 90% de chances de croiser Clara Luciani, Eddy de Pretto, Therapie Taxi mais aussi BigFlo & Oli. Pour augmenter vos chances de réussite, il vaut mieux choisir un artiste masqué, et ils sont légion ! Daft Punk, Marshmello, UZ, Vladimir Cauchemar, The Satan, Boris Brejcha, Slipknot (bonus pour rentrer gratuitement avec sept autres frères d'armes), MF Doom... Vous avez l'embarras du choix !

1. Devenir reporter chez nous

Une simple accréditation et vous êtes partis avec la personne de votre choix pour une expérience de folie dans votre festival préféré. Être reporter, c'est aussi pouvoir asséner à grand coup de massue votre avis sur ce festival, et ce en tout légitimité. Vous êtes vegan ? Très bien, pestez-donc contre le manque d'offre de nourriture correspondant à votre régime, ou réjouissez-vous de ces excellents falafels que vous venez de déguster ! Personne n'ira vous dire qu'il en a assez de vous entendre parler de cette cause qui vous tient tant à coeur. Et puis, pourquoi se limiter à un seul festival ? Vous êtes motivés ? On vous propose d'en faire à volonté et seule votre fatigue vous arrêtera. Dites-le, vous avez déjà envie de nous rejoindre (et de voir gratuitement la tête d'affiche que vous avez toujours rêvé de voir).