Nos tops
Les 10 choses auxquelles tu t'attends en festival, et qui n'arrivent pas (ou rarement) !

Alcool, drogues, jeunes gens dévergondés, musique toute la nuit...le festival musical s'inscrit dans l'imaginaire populaire comme le lieu de tous les fantasmes. S'il est vrai que les festivaliers jouissent en cette occasion d'une plus grande liberté qu'à l'accoutumée, bon nombre d’à priori ne dépassent pas le stade de l'illusion. Pour vous, Tous les Festivals a comparé les 10 choses auxquelles on s'attend en festival, et ce à quoi on a vraiment le droit !

1/ Une liberté totale

S'il y a bien une chose qui nous pousse chaque année à fréquenter nos festivals préférés, outre la musique, c'est bien ce désir d'une liberté sans limite pendant 3 ou 4 jours, loin des carcans de la vie quotidienne et de ses interdits. Néanmoins, aussi libre que tu puisses te sentir en arrivant sur le parking, le toucher rectal de la sécurité à l'entrée vient te rappeler que les autorités gardent la main mise (ou du moins quelques phalanges) sur tes aspirations anarchiques...

2/ Du soleil

Autre idée reçue que l'on se fait généralement sur les festivals, c'est qu'il y fait toujours beau ! Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas, et un week-end tongues, chapeaux et farniente peut vite se transformer en bourbier vietnamien avec bottes, k-way et tuba...le mot d'ordre : être paré à toute éventualité, et surtout au bourbier vietnamien !

3/ Des beautés

Que de belles promesses faites par les innombrables live reports des festivals qui s'attardent longuement sur une délicieuse gente féminine qui semble plus sexy et abordable que jamais ! Bizarrement, une fois sur place, on se demande si tout le budget dédié au live report ne part pas en effets spéciaux et autre Photoshop, car les créatures de rêve en bikini et les mâles battis comme des dieux grecs se sont transformés en doberman à quadruple piercing nasal...

4/ Du gros son

C'est sans conteste la raison principale pour laquelle on squatte le devant des scènes (ou pas), et le festival que tu as choisi propose tellement d'artistes de folie qu'il te faudrait une semaine pour tous les voir. Sauf que, rappelle-toi bien, au milieu de tout ce bon son se cache toujours quelques bonnes vieilles daubes que tu t'étais promis de fuir. Et c'est à ce moment-là que l'impensable se produit, car tu te retrouves à 10 mètres de Jacques Higelin et tu kiffes, ou comment la surprise du festival est toujours là où on l'attend le moins !

5/ Alcool ? On est LARGE !

Au vue des stocks prévus pour ce week-end chargé, on se dit qu'on est large, voir même qu'on en a sans doute trop acheté, rien qu'en bière on est paré pour deux Hellfest. Et pourtant, cette incroyable quantité d'alcool qui semblait intarissable vient déjà à manquer au bout de 2 jours de festivités. Rien de grave ? Si, car ta soif, elle, est vraiment intarissable, et ce qu'elle ne trouve plus dans la glacière, elle va le chercher à la buvette, au plus grand malheur de ton PEL...

6/ De la bonne ripaille

S'il est essentiel de bien s'hydrater, et ce via toutes sortes de liquides, il est tout aussi important de bien se nourrir pour tenir la cadence. Et là où on imaginait un défilé de saveurs plus alléchantes les unes que les autres, on trouve une guitoune délabrée qui propose des sandwichs merguez froids à 4 euros, un choix que tu fais à contre cœur, mais ton cœur a de toute façon arrêté de battre depuis que tu as compris que le kebab frites était à 9 euros...

7/ Un melting pot culturel

Tu as bossé ton anglais toute l'année et tu te dis qu'il ne te sera jamais aussi utile que pendant le festival, voir même qu'il te permettra peut-être de débuter une idylle franco-britannique comme on en voit que dans les films...Not at all my dear, car non seulement tu te rends compte que tes capacités de drague sont fortement réduites dans la langue de Shakespeare, mais surtout que le melting pot culturel auquel tu t'attendais est composé à près de 75% de bretons, et c'est pas seulement vrai aux Vieilles Charrues ! (ps : l'ensemble de la rédaction de Tous les Festivals tient à préciser qu'elle adore les bretons et leurs drapeaux)

8/ 3 jours de danse non-stop

A quelques jours du festival tant attendu, on trépigne d'impatience, on fait les 100 pas en se promettant de danser et de jumper à chaque seconde...Sauf que voilà, ça marche le premier jour, mais entre la gueule de bois et la fatigue, on s'aperçoit qu'on passe autant de temps à faire la sieste qu'à bouger son corps. Alors certes, les produits dopants existent, mais faudra pas venir te plaindre si tu fais une crise d’épilepsie après la troisième RedBull et que tu finis à la Croix Rouge. Surtout que de là-bas on voit vachement moins bien la grande scène !

9/ Des rencontres inoubliables

Au festival, on y va avec ses potes, mais on s'attend évidemment à faire de belles rencontres, à parler de choses futilement essentielles avec un(e) parfait(e) inconnu(e), à discuter de problèmes de société majeurs une bouteille à la main, avec un compagnon de voyage... Sauf que voilà, en ouvrant sa tente à 10h du matin dans un bain de sueur, on rencontre rarement BHL. Par contre, Michel, 35 ans, habitant de la région et schizophrène de profession, lui est bien là, adossé à ta tonnelle à la recherche d'ombre, mais surtout à la recherche de quelqu'un à qui parler car il est saoulé de son double maléfique. Il n'est pas méchant Michel, juste schizo. N'empêche que la sécu t'a gardé ton couteau suisse et a laissé rentrer Michel, et pourtant on se demande qui est le plus dangereux des deux !

10/Au bord de l'eau...

Quand on prévoit un festival au mois de juillet au bord d'un lac, on imagine déjà les baignades interminables au bord des scènes, baignades qui se transformeraient en orgies dantesques à la tombée de la nuit...Que nenni ! Non seulement l'orgie tant rêvée n'a pas lieu, mais on a généralement même pas le droit de faire trempette ! Dans certains festivals, il faut même supplier les secours pour avoir un verre d'eau...et pourtant ils distribuent des capotes gratuitement sans même qu'il n'y ait d'orgie ! La vie est mal faite...

 

Crédits photos: 1/ © Philippe Boyer 2/ © Coachella 3/ © Tomorrowland 6/ © La Mirande 7/ © Tomorrowland 8/ © Exit  9/ © Exit  10/ © Calvi on the Rocks