Nos tops
10 choses à faire en festival quand on ne regarde pas les concerts

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de l’étude MSN qui nous expliquait que plus de la moitié des festivaliers n’allaient pas en festival pour la programmation. Aujourd’hui on vous a sélectionné 10 choses à faire quand on ne regarde pas les concerts, de quoi s’occuper pendant les balances !

1. Se déguiser

Parce qu'après 2 litres de sangria en plein soleil, mieux vaut un bon costume pour rester un sex symbol...C'est aussi un vrai plus pour éviter de perdre tes potes dans la foule (tant que tu restes debout...)

2. Flirter et plus si avinitées

(Le v est voulu pour le jeu de mots avec aviner). Après la sangria, c'est le meilleur passe temps du festival. Et à ce petit jeu là, mieux vaut être acteur que spectateur pour éviter d'entendre ses voisins forniquer à tout va et sortir de la tente le regard fier et la braguette ouverte...

3. Faire la queue pour la douche

Se laver, c'est bien. Mais honnêtement, est ce que ça vaut le coup d'attendre 4h pour chopper une mycose aux pieds !? N'oubliez jamais : l’intrus en festival, c'est celui qui sent bon.

4. Boire tout ce qui traîne

Si on a pas la chance de partager des bières fraîches avec les voisins, on se contentera d'un cubi de rosé tiède lâchement abandonné au milieu du camping ... l'important c'est de participer !

5. Customiser sa tente 

Parce que retrouver une aiguille dans une botte de foin, c'est rien comparé au festivalier qui doit retrouver sa tente de nuit-dans le brouillard-vue d'avion au milieu d'une colonie de tentes deux secondes !

6. Proposer des « free Hugs »

C'est le meilleur moyen de se faire des amis et de propager un message d'amour et de tendresse autour de soi...ou tout simplement pour mettre des mains au cul (tous sexes confondus).

7. Récupérer tous les verres vides du festival

Un petit pas pour l'homme, mais un pas de géant pour la protection de l'environnement ! Dans certains festivals, cette belle initiative pourra même entretenir votre cirrhose, pour qui la pollution importe certes peu, mais qui sera néanmoins ravie de votre engagement écologique du jour !

8. Fabriquer son drapeau

Parce qu’au final si on n’est pas breton on a peu de chance que sa région soit représentée devant la grande scène. Le bonus : peut servir à assomer les plus virulents dans les pogos. Bonus 2 : peut donner l’impression que la plus petite scène d’un festival français se transforme en Main Stage de Glastonburry (mais là il faut beaucoup, beaucoup de drapeaux !).

9. Se dorer la pilule

Un apéro sous le soleil, c'est là toute l'essence du festival. Si comme 85% des festivaliers (étude CNS/sangria) vous avez oublié votre crème solaire, la confection de chapeaux avec tout ce qui vous tombe sur la main est une activité qui joint l'utile au ridicule (qui tue encore moins en festival).

10. Communier avec les éléments 

Quand la météo n'est pas de votre côté, faites une halte pour profiter des propriétés bienfaisantes du bain de boue qui, en plus de raffermir les pores de votre peau, élargira considérablement votre piste de danse au milieu de la foule.

 

Crédit photos : 
1. Charlotte Gonthier, 2. Orange Mécanique, 3. Ladder Ranch, 4. Mark Powell, 5. Association Crazyspray, 6. Khroniclesinkorea,
7. Crikey, 8. Souvant Guillaume, 9.
Acidcow, 10. Olvier Hoffschir