Le mur des rumeurs
Le mur des rumeurs : Pharrell aux Eurocks, ACDC aux Vieilles Charrues

La période creuse de l’hiver est synonyme d’attente pour les festivaliers. Les premières annonces arriveront avec de la chance avant noël, mais les programmations définitives de l’été ne seront pas connues avant le début du printemps. En attendant les confirmations, focus sur des rumeurs plus ou moins fondées et sur quelques pronostiques de programmation.

Pharrell Williams aux Eurockéennes de Belfort ?

Le festival Roskilde (Danemark) habitué des programmations impressionnantes a annoncé jeudi dernier la venue de la star américaine le 30 juin prochain. De quoi s'interroger sur une éventuelle présence du chanteur dans un de nos festivals français le premier weekend de juillet. On verrait donc logiquement Pharrell jouer aux Eurockéennes (du 3 au 5 juillet), d’autant que ce dernier est déjà passé par Belfort en 2008 avec N.E.R.D. A moins que l’artiste géré par Live Nation ne soit programmé dans le festival maison : le Main Square, qui se déroule le même weekend. A suivre donc, l’an dernier Pharrell Williams avait privilégié les festivals anglo-saxons et les festivals de jazz (Montreux, North Sea...).

ACDC aux Vieilles Charrues ?

La rumeur qui paraît complètement folle et a été lancée par Franis Zégut dans son émission quotidienne sur RTL2 lundi dernier. Après les bruits d’un Stade de France en mai prochain, c’est donc aux Vieilles Charrues que pourrait se produire ACDC. Rien de concret pour le moment, d’autant que le groupe ne s’est pas produit en festival lors de ses trois dernières tournées (à l’exception du Download 2010). Le présentateur semble lui y croire. En Angleterre la rumeur d’un Glastonbury est aussi présente, comme chaque année...

Foo Fighters en festival français ?

Plus probable que la rumeur d’ACDC, la venue de Dave Grohl et sa bande en France cet été. En effet les Foo Fighters sont programmés au festival Rock am Ring le weekend du 6 juin et dans son festival jumeau le Rock im Park avec Slipknot et Motörhead. Une tournée européenne est donc confirmée cet été, reste à savoir si le groupe passera par la France. La dernière venue des Foo Fighters remonte à l’édition 2011 du festival Rock en Seine, le groupe n'avait pas fait escale dans l'hexagone pendant sa tournée 2012. A noter que dans son édition du 2 octobre, le Progrès annonce la venue du groupe à la Halle Tony Garnier de Lyon en octobre 2015.

Un nouveau “gros” festival à Paris ?

Le géant américain organisateur du Main Square d’Arras, d’I love Techno Montpellier, de Rock Werchter en Belgique et d’un cinquantaine de grands festivals à travers le monde serait en train de réfléchir à l’organisation d’un nouveau “gros festival” à Paris dans les années à venir. C’est ce qu’affirme Angelo Gopee, directeur général de Live Nation France, dans une interview parue dans Les Echos le 21 octobre dernier : « De manière générale, il manque à Paris des scènes de 8.000 à 14.000 places. La capitale est, pour cette raison, le parent pauvre en matière de gros festivals, avec seulement Rock en Seine et Solidays. Nous discutons avec la municipalité à ce sujet, ainsi qu'avec France Galop pour investir Longchamp, mais l'hippodrome va également être en travaux ». Pour rappel, Live Nation lance son troisième festival dans l’hexagone, le Howl Festival les 7, 8 et 9 novembre prochain à Paris.

Pharrell aux Eurockéennes : on y croit un peu
Déjà venu avec N.E.R.D, on voit bien Pharrell revenir sur la presqu'île cet été, à moins que l'artiste ne soit hors de prix.

ACDC aux Vieilles Charrues : on n'y croit pas
On aimerait y croire et pourtant on imagine le groupe se contenter uniquement d'un Stade de France plutôt que de partager l'affiche avec d'autres artistes en festival.

Foo Fighters en France cet été : on y croit
De passage en Allemagne en juin, on est persuadés de la venue des Foo Fighters en festival français. Reste à savoir lequel.

Un nouveau "gros" festival à Paris : on y croit
Tout est possible avec Live Nation, même si cela devrait prendre plusieurs années.

 

Chronique réalisée par Quentin Thomé