Actualités
64% du public des festivals intéressé par une solution affichant le score RSE de l'événement

Une étude a été menée à l'été 2023 sur la perception par le grand public de l'impact environnemental et social des concerts et festivals. Les résultats ont été présenté cette semaine.

Une étude portant sur les festivaliers et la prise en compte des enjeux de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) a été lancée l'été dernier par Bona fidé, fairly et bma-impact[s] grâce au soutien du Centre National de la Musique. Cette étude montre que les spectateurs de concerts et festivals de musiques actuelles sont sensibles aux enjeux de RSE et attendent de la part des organisateurs des efforts en la matière et une meilleure information. Ainsi, parmi les chiffres clés qui ressortent, une large majorité (83%) des personnes se rendant au moins deux fois par an à des spectacles musicaux ou des festivals considèrent ainsi qu’il est « assez » (53%), voire « très » important (30%) « que les organisateurs s’engagent à communiquer et à progresser sur les enjeux RSE ».

 

On note un lien entre l'âge et la sensibilité aux critères RSE, puisque 93% des moins de 35 ans les jugent "importants" contre 79% pour les 35 ans et plus. 

Le tri sélectif et l'accessibilité : enjeux prioritaires

Une liste d'enjeux prioritaires a été proposée aux sondés avec un barème d'importance de 0 (moins important) à 10 (prioritaire). Avec respectivement les notes de 7.9 et 7.8, le tri sélectif des déchets et la mise en place d'infrastructures adaptées aux personnes en situation de handicaps sont en tête des priorités. Avec une note de 7.1 vient ensuite la limitation voire l'interdiction du plastique puis l'utilisation des énergies renouvelables (6.9), la promotion des mobilités douces comme la mise en place de navettes ou le covoiturage (6.8) et une restauration bio et locale (6.7). Le caractère inclusif des lieux pour le public et la transparence concernant la gouvernance et les financements de la structures sont  aussi souhaités par la majorité des sondés.

 

Parmi les mesures proposées, celles incitant à une version plus "sobre" du live à travers moins de lumières ou d'écrans arrivent en dernières positions, recueillant quand même les note de 5.9 sur 10.

Un score RSE plébiscité

Trois quarts des spectateurs interrogés (72%) jugent « qu’il serait utile que le public soit spécifiquement et précisément informé des engagements de l’organisation en termes de RSE ». Tout comme pour la sensibilité aux critères RSE, la demande d’information est plus intense chez les plus jeunes (81% chez les moins de 35 ans), les professions intermédiaires (80%) et les sympathisants de gauche (81%). Plus d'un spectateur sur deux (55%) indique que cette information « pourrait influencer le choix de concerts et festivals auxquels on assiste », même si la partie modérée (influencerait plutôt) représente 46% et que la partie la plus radicale (influencerait tout à fait) représente seulement 9%.

Ainsi les deux tiers des amateurs de musiques actuelles de l'enquête se déclarent intéressés par une solution affichant un score RSE pour les concerts ou festivals auxquels ils assistent. La solution présentant une information de manière « la plus détaillée possible, domaine par domaine » est privilégiée plus qu’une solution résumant l’information en une lettre, sur le modèle du nutri-score. 

Enfin, pour les personnes interrogées, l'espace le plus cohérent pour trouver cette information serait directement sur les billetteries des événements (53%) plutôt que sur un site dédié, directement dans les lieux ou sur une application dédiée.

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, incluant 432 personnes se rendant en festivals au moins deux fois par an. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Vous pouvez retrouver la synthèse et l'étude complète sur le site internet de Fairly.