Actualités
Le bilan des festivals de l'année 2016

Pour la première année, l'équipe de Tous les Festivals propose son bilan des festivals de l'année 2016. Fréquentation totale et moyenne par jour, analyse réseaux sociaux, chiffres clés... Analyse des 80 festivals français de plus de 15.000 personnes 

Les plus grands festivals français de l'année passés au crible pour la première fois par l'équipe de Tous les Festivals. Retour sur l'année 2016 et sur les 80 festivals les plus importants qui ont réuni à eux seuls près de 6.000.000 de festivaliers, soit un peu moins d'un français sur dix.

Méthodologie du bilan

Pour ce premier bilan des festivals par l'équipe de Tous les Festivals, il a fallu faire des choix. Imposer des limites tout d'abord, de dates, de durée ou de fréquentation minimum, pour ne pas être submergé par l'information. Ne pas faire de comparaison avec l'année 2015 ensuite, certaines des données nécessaires étant maintenant introuvables, les premières comparaisons arriveront dès l'an prochain. Enfin nous avons décidé de lier les réseaux sociaux à ce bilan, ceux-ci étant incontournables et révélateurs de l'importance des festivals dans le paysage culturel français.

Nous avons donc fait ressortir dans ce classement les festivals de musiques actuelles qui ont eu lieu entre le 1er mars et le 31 octobre 2016, qui ont accueilli plus de 15.000 spectateurs sur la totalité de l'événenement avec une durée maximum de 15 jours hors festivals totalement gratuits. Cela permet ainsi à beaucoup de festivals hors des mois d'été d'être présents dans ce bilan et d'y inclure de la même manière des festivals de jazz, souvent d'une durée plus longue que le moyenne. Ce bilan sert donc de base aux prochaines années et sera enrichi à la fin de chaque saison.

Fréquentation : presque 6 millions de festivaliers en 2016

 
 

Les 80 plus grands festivals de l'année réunissent à eux seuls presque 6 millions de festivaliers (5.930.000). C'est presque un français sur 10 qui est allé en festival cet été. Dans les plus fréquentés on retrouve d'ailleurs 17 festivals avec une fréquentation supérieure à 100.000 festivaliers, Festival Interceltique de Lorient en tête avec 700.000 festivaliers (graphique fréquentation totale). Ces chiffres sont cependant à nuancer, une partie de ces festivals ont une programmation gratuite forte, c'est le cas du festival Lorientais, de Jazz in Marciac, Jazz à Vienne ou des Nuits Sonores. Si l'on enlève ces festivals, le podium est composé de la Fête de l'Humanité, des Vieilles Charrues et de la Foire aux Vins d'Alsace qui prècedent les Solidays et le Hellfest.

Mais le meilleur moyen d'avoir une réelle visibilité sur la fréquentation est d'essayer de mettre tous les festivals sur un pied d'égalité. Pour cela nous avons établi un classement de fréquentation moyenne par jour, faisant légèrement bouger le classement (graphique fréquentation moyenne): la Fête de l'Humanité passe en tête devant le Festival Interceltique, les Vieilles Charrues, les Solidays, le Hellfest et Electrobeach, le festival EDM qui réunit de plus en plus de monde. Suivent le Main Square, Rock en Seine, Les Eurockéennes et le tout nouveau Download Festival à la 10e place avec plus de 33.000 festivaliers chaque jour. Le Festival Chorus perd 34 places et le Marseille Jazz des Cinq Continents chute de 32 places. Peu importe la méthode de calcul, le Cabaret Vert reste lui autour de la 19e position (23.500 festivaliers par jour de moyenne), tout comme le festival Beauregard à la 20e place (88.000 spectateurs au total) qui devrait voir sa fréquentation totale faiblir en 2017 puisqu'il passera de 4 à 3 jours, à l'instar de Garorock.

Des réseaux sociaux déséquilibrés

 
 

Côté réseaux sociaux, Facebook reste le réseau le plus suivi : 10 festivals ont plus de 100.000 fans Facebook, le Hellfest, Electrobeach, le Reggae Sun Ska, les Vieilles Charrues, le Main Square et Rock en Seine en tête, alors qu'ils ne sont que 4 à dépasser les 100.000 followers sur Twitter, les Vieilles Charrues, Rock en Seine, les Francofolies de La Rochelle et la Route du Rock. Les 80 festivals réunissent d'ailleurs uniquement 4.130.000 fans Facebook alors que 6 millions de festivaliers parcourent les scènes chaque année. Une différence qui s'explique par l'absence d'une partie des festivals du "top 10 fréquentation totale" dans le top fans Facebook : la Fête de l'Humanité n'est que 13e de ce classement, le Festival Interceltique 14e, et Jazz in Marciac 28e avec seulement 40.000 fans pour 250.000 festivaliers. Ultra présent sur Facebook, le Hellfest est distancé sur Twitter avec moins de 48.000 followers. Plus de 80% des festivals ont d'ailleurs moins de 10.000 followers Twitter, dont le Cabaret Vert, Papillons de Nuit, Beauregard, Reggae Sun Ska, We Love Green ou Art Rock. Au cumulé, les 80 plus importants festivals français ont un peu moins de 1.110.000 followers Twitter soit presque cinq fois mois que de fans Facebook. Un résultat tiré vers le bas par beaucoup de festivals qui semblent avoir abandonné en partie le réseaux social : ils sont plus de 30% à avoir moins de 2.000 followers.

Enfin il est intéressant de se pencher sur le rapport fans Facebook/fréquentation. Le Reggae Sun Ska est largement en tête à ce petit jeu puisqu'il a plus de 238.000 fans pour (seulement) 56.000 festivaliers. Suivent la Route du Rock, Weather, Astropolis, Hellfest, Marsatac, Panoramas, et le Name Festival. Hormis le Hellfest, il s'agît uniquement de festivals de moins de 50.000 festivaliers. Il semble d'ailleurs plus compliqué d'avoir un bon ratio pour les festivals de longue durée : Marseille Jazz des Cinq Continents, la Foire aux Vins d'Alsace, Paroles et Musiques, Jazz in Marciac, Jazz à Vienne, le Festival Interceltique ou Pause Guitare sont dans le dernier wagon. Une preuve que les réseaux sociaux ne font pas tout, l'idéal etant d'avoir un ratio de 100%: cahque fan étant transformé en festivalier. Ce qui est le cas de Terres du Son et à peu de choses près d'Art Sonic, Nuits Sonores ou Garorock.

informations fréquentation: comuniqués des festivals ou annonce site, réseaux sociaux.
informations réseaux sociaux au 10 décembre 2016.