La playlist d'Olivier
Edition spéciale les Trans Musicales

Avec 90 artistes sur 5 jours, pas facile de s'y retrouver dans la prog' du festival Les Trans Musicales de Rennes. Mais si on regarde du bon côté des choses, c'est surtout la meilleure façon de découvrir de nouveaux talents à ajouter à sa playlist d'hiver. Sélection et coups de cœur de la rédaction.

Pour cette playlist spéciale Trans, il s'agirait de ne pas monter trop vite et de se claquer en plein vol. On commence donc en douceur avec une grosse base de pop pour apaiser les moeurs. Qu'elle soit turque façon rock psychédélique avec Altin Gün ou mélangée à de l'ethio-jazz grâce à Gili Yalo, ses premières bouchées vont vous mettre de bonne humeur. On n'a pas oublié Nakhane Toure, One Sentence Supervisor et Bottlesmoker ni Oki Dub Ainu Band qui nous sert un mélange dub et musique aïnoue qui nous transporte tout de suite au Japon, entre innovation et tradition.

On monte crescendo, avec cette fois-ci l'électro hypnotique du syrien Hello Psychaleppo puis on part dans l'univers indie pop fou du crew de 8 Superorganism et leur jeune chanteuse japonaise de 17 ans ! Le groupe a seulement 3 titres à son actif mais déjà un subtil mix de nonchalance et effervescence. Il est temps de laisser place à plus de paroles dans cette playlist. On pose la voix de Voyov sur de l'électro-pop toute douce et ça fait mouche, comme lors de son show aux Nouvelle(s) Scène(s). On s'énerve un peu plus en s'écoutant le hip-hop de Too Many T's et leur flow plein de dextérité. On prend enfin un bain de soleil avec Tanika Charles et son énergie communicative à travers sa classic soul des 60's et sa nu soul des 90's.

Les oreilles bien échauffés, les jambes commençaient à picoter et il est grand temps qu'elles se lâchent. On garde la cadence électro mais on y ajoute du rock et de l'afrobeat bien saucé. Rien de mieux que le titre Boyfriend du quatuor australien Confidence Man, histoire d'essayer d'imiter leurs chorés sur un groove contagieux. Allier black music et black metal donne la musique intense de Zeal & Ardor quand le nom de groupe Snapped Ankles ou chevilles cassées, donne le ton d'un électro rock et post-punk à tomber. On prend ensuite sa claque avec l'afro sous plusieurs formes avec Tank & The Bangas mais aussi électro et viscérale avec Diron Animal. Sans oublier un gros de coup de coeur, Tshegue, qui avait déjà illuminé l'Afropunk 2017. Autre artiste qui nous a tout émoustillé, Kirara et son électro coréenne dansante et qui nous plongerait presque dans un jeu vidéo. En tout cas le tapage de pied est assuré avec tous ces artistes.

Et quand cette partie de la playlist vous a lessivé, on a pensé à vous, pour laisser le cerveau au repos et ne laisser que la tête bouger sur du boum boum qui traverse les oreilles. On part sur du live électronica par Noisy Pots à base de "coups de casseroles, seaux et autres boîtes de conserve" avant d'écouter la surdouée de la scène techno/EDM, Rezz, toujours cachée derrière ses énormes lunettes-lampes. La session rythmique continue avec la techno-post industrielle de Zamilska, qui sent bon les "poutres rouillées et les chaînes de montage". On vous achève à coup de de chose rock distillé par le programmateur de La Mécanique Ondulatoire, Toppo Harley.

Si ce petit tour des Trans Musicales en musique t'as assez chauffé, n'attends plus, fonce pour gagner ton pass 3 jours juste ici.