Around the world
Musicabana, quand Cuba s’ouvre au monde des festivals

Cette année, cubains et américains partageront leur duvet sous la tente. Levons notre verre à la première édition d’un festival né d’un mariage impossible. Parfois, la musique ça rapproche.

Cuba c’est la “salsa”, comment disent les Gibson Brothers. Tu sais, ce groupe de disco avec les frangins français des années 80, les Jonas Brothers d’hier : “Cuba, quiero bailar la salsa.” Et puis là tu réfléchis, et tu te dis que Cuba c’est aussi le pays dirigé par ce sympathique Raul Castro, qui n’aime pas trop qu’on lui pose des questions qu’il n’aime pas. 

Ce bon vieux Raul s’est apaisé avec le temps et et il a même accepté qu’un promoteur de concerts américains viennent poser ses valises à La Havane pour créer un festival. Oui, pour toi fan de festivals, le moment d’aller à Cuba c’est maintenant, et même du 5 au 10 mai. Les Etats-Unis et la petite île autrefois révolutionnaire ont effacé leurs bonnes vieilles rancœurs, et se sont chacun donné leur RIB pour de futurs échanges fructueux.

Le Musicabana s’annonce comme le plus gros festival cubain depuis plus de trente ans, notamment par sa programmation désormais internationale. On décèle seulement deux grosses “têtes d’affiche” : Sean Paul et Carlinhos Brown, deux gourous de la scène qui s’exercent dans des styles différents d’hypnotisation du public. C’est pas le moment d’être Get busy si tu veux être dans le game. Pas mal d’artistes locaux seront de l’aventure, et on aura également plaisir à retrouver sur scène les jumelles franco-cubaines Ibeyi

La météo française a du souci à se faire. Entre passer le début du mois de mai à Cuba à La Havane, sa capitale, et rester sous le temps printanier français, le choix est vite fait. Sauf que … le festival est gratuit seulement pour les cubains. Pas de bol toi qui pensait débarquer maillot de bain à fleur sur la plage et RayBan aviator sur le nez comme Papa dans la baie des cochons. Le bourbier c’est pour ton porte-monnaie maintenant.

Pour les ressortissants étrangers, accroche-toi bien à ta chaise, le pack voyage qui comporte avion, pass VIP et soirées privées affiche un prix tout à fait dérisoire : 1 147 euros. Avec visa, s’il vous plait, mais sans chambre d’hôtel. Ok, le pays s’ouvre, on laisse les ricains venir, mais pas à n’importe quel prix !

Et si le line-up ne vous plaît pas, Cuba accueillera au même moment Manana, un festival électronique et folklorique à Santiago de Cuba, au Sud-Est de l’île.

Infos & réservations : http://musicabana.com